Abobo: des voies de contournement subissent des "agressions" avant la fin de travaux

Les travaux de bitumage de 3 tronçons, reliant la voie express Abobo-Adjamé et la route du zoo et surtout permettant de contourner le rond-point de Samaké à Abobo, se sont achevés vendredi. Mais, avant cette apothéose, plusieurs sections de ces voies fraîchement recouverts d’asphalte étaient déjà l’objet d’occupations anarchiques, voire de détérioration, selon un constat fait par Acturoutes.

Il s’agit du carrefour Coopec, situé sur le tronçon1. Cette zone est beaucoup prisée par les poids-lourds, pour la plupart qui y stationnent à la tombée de la nuit jusqu’au matin.

Depuis le début des premières couches de bitume jusqu’aujourd’hui, les camionneurs n’ont pas hésitent pas à garer sur les bas-côtés. L’huile dégoulinant des moteurs a commencé à perforer le goudron.

Plus loin, à la fin des tronçons 2 et 3, c’est-à-dire, respectivement au niveau de «Coco Service»au et du rond-point du Banco ce, sur la voie express, c’est la même image.

Cette fois, ce sont plutôt les mécaniciens autos et les véhicules de remorquage qui sont mis au banc des accusés.

Parallèlement à ces cas, il y a aussi le fait que des riverains n’hésitent pas à opérer des branchements d’eaux usées aux caniveaux nouvellement construits.

Pour faire face, une source proche du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d’Ivoire (PRICI) a confié à Acturoutes la mise sur pied du Comité de développement des quartiers (CDQ), un regroupement qui sera chargée, « à la fin complète » du projet de «maintenir l’entretien des ouvrages sur 3 mois contre rétribution».

L’objectif à terme est d’amener les personnes, «déjà choisies au cours d’une formation», de s’habituer à faire du bénévolat, a-t-on appris.

Source: ACturoutes.infos

Commentaires