Routes: une banque de données unique souhaitée pour l’entretien

Une banque de données routière (BDR) «de référence, unique et actualisée» consultable par toutes les régions, devrait bientôt voir le jour en Côte d’Ivoire. C’est du moins l’une des recommandations faites par les acteurs de l’aménagement, de l’exploitation et de la gestion du réseau routier ivoirien, lors d’un récent séminaire organisé à Abidjan.

Ce recueil de données va servir d’orientation dans la mise en œuvre du système de gestion routière (SGR), à travers le programme d’entretien et développement du réseau routier ivoirien (PRECI).

Ce programme financé avec l’appui de l’Union européenne (UE), à hauteur de plus de 45 milliards de F CFA, a été annoncé par le chef du département infrastructures de la délégation de l’UE, Emilio Canda Moreno à l’ouverture de l’atelier.

Sept autres recommandations ont été formulées au cours de ce rendez-vous. Parmi celles-ci, il a été décidé d’actualiser l’étude sur la reclassification du réseau routier, de pérenniser le dialogue institutionnel entre les régions et l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE), de disposer d’un manuel de procédures pour l’utilisation et l’exploitation de la BDR, en définissant le rôle et les missions de chaque acteur, d’appliquer la gestion du réseau routier par niveau de service de certains axes.

Selon le ministère des Infrastructures économiques qui a organisé la rencontre, à peine 30% du réseau, long de 82 000km, sont praticables, malgré environ 200 milliards d’investissement, dans le secteur depuis 2011.

Source: Acturoutes.info

Commentaires