Les CNI et passeports "bio" désormais exigés aux frontières de la Côte d'Ivoire

Les cartes nationales d’identité (CNI) et les passeports biométriques seront exigés désormais aux frontières pour tous ceux qui veulent entrer en Côte d’Ivoire. Le ministre Hamed Bakayoko en a fait l’annonce ce mardi lors d’une conférence de presse consacrée au point de l'enquête sur l'attentat de Grand-Bassam.

Poursuivant, le ministre qui avait a ses côtés le procureur de la République, Adou Richard Christophe, a fait savoir que «nous sommes dans un espace de libre circulation dans la CEDEAO. Mais, la Côte d'Ivoire va prendre des mesures pour renforcer la sécurité aux frontières».

L'enquête ouverte suite à l’attaque terroriste du 13 mars à Grand-Bassam est accompagnée de mesure de renforcement aux frontières ivoiriennes. Tout laisse penser que les aissaillants sont venus de l'extérieur. Le présumé cerveau a été identifié sous le nom de Kounta Dallah, selon les secrets de l'enquête revélés ce mardi. Des mandats d’arrêt ont été lancés contre les terroristes.

D’où cette mise en garde: «Nous n'admettrons plus sur notre territoire des personnes dont l'identité n'est pas établie par des documents fiables».

A ce propos, la Côte d’Ivoire bénéficie du soutien de la France, des Etats-Unis, de l’Allemagne, du Maroc, des services régionaux et internationaux et d’Interpol pour faire avancer les recherches.

Source: Acturoutes.infos

Commentaires