Bolloré va réaliser le projet ferroviaire ouest-africain sur fonds propres

Pas bésoin des spéculations bousières. Le groupe Bolloré va financer sur «fonds propres» le projet de boucle ferroviaire en Afrique de l’Ouest dont il est le concessionnaire.

Estimé à 3 milliards d’euros (près de 2000 milliards de FCFA) le projet consiste à construire 3000 km de chemins de fer traversant cinq pays (Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Niger, Bénin, Togo). Le chantier prévoit également la réhabilitation du rail entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, exploité par la SITARAIL, filiale de Bolloré.

«Le groupe Bolloré est capable de financer seul ce projet grâce à son actionnariat familial qui le protège du diktat des marchés boursiers», a indiqué le président du groupe fançais Vincent Bolloré, repris par Agenceecofin.com, sans nier qu’il avait envisagé la « posssibilté » d’une introduction en bourse.

Présent dans les secteurs de la logistique, du transport, de l’électricité, de l’agriculture, des médias et télécommunications en Afrique, le groupe Bolloré cumule un chiffres d’affaires de plus de 10 milliards d’euros.

A côté de la bonne assise financière du groupe Bolloré évoquée, des sources indiquent que l’abandon du recours au marché boursier est aussi motivé par des procédures judiciaires lancées par des opérateurs réclamant des droits accordés par les Etats concernés par le projet.

Source: Acturoutes.info

Commentaires