Le ministre Hamed Bakayoko demande à la police de "maintenir le cap"

Le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, et ses collaborateurs ont échangé des vœux ce jeudi au cabinet ministériel au Plateau. Le ministre a souligné l’excellent travail fait par la police, en ce qui concerne la sécurisation du territoire national. Aussi, lui a-t-il demandé de «garder le cap», vu que de «nouveaux challenges» se profilent à l’horizon.

Il importe donc à la police de «travailler pour progresser» davantage. Même si en Afrique, «tous les Chefs d’Etat l’expertise ivoirienne» en matière de sécurité, il faut «renforcer les acquis», a recommandé Hamed Bakayoko.

Il s’agit surtout du bon niveau de l’indice de sécurité. Dans ce domaine, la police a le devoir de veiller à la «liberté de circuler de toutes les populations». Car, elle «constitue ce qui fait bouger la vie».

Poursuivant, il s’est réjoui de la disparition des barrages, notamment sur les ponts de Gaulle et Félix Houphouet Boigny. «Les populations étaient traumatisées par des barrages», a-t-il révélé.

Pour sa part, Brindou M’Bia, le DG de la police, a fait savoir que ses agents se tiennent «aux côtés du ministre Hamed Bakayoko pour relever tous les défis». Cet engagement parce que le «plan de sécurisa'on 2016-2020 va améliorer les conditions de travail».

Source: Acturoutes.info

Commentaires