Côte d’Ivoire : le pont Henri Konan Bédié contribuera à la préservation de l’environnement

Selon une étude d’impact réalisée par l’agence Ecosite, le 3è pont d’Abidjan baptisé pont HKB (Henri Konan Bédié) qui sera inauguré ce 16 Décembre 2014 dans l'après midi, contribuera à la préservation et à la restauration de l’environnement dans le district d’Abidjan.

Long de 1500 mètres reparti en 30 travées de 50 mètres chacune, le pont Henri Konan Bédié s’intègre dans le site suivant un profil très horizontal au plus près du plan d’eau de la lagune.



Avec des piles circulaires considérées comme des têtes de colonnes qui émergent de la surface de l’eau, le pont est entièrement bétonné et comporte un parement dit en « béton ondulé » sur les murs en retour.



La qualité architecturale de cet ouvrage résulte autant de sa bonne intégration dans le site que de l’expression forte de cette structure contemporaine dans un contexte à la fois urbain et naturel.

Avec comme avantage de désengorger les ponts Charles de Gaulle et Houphouët-Boigny, en réduisant considérablement le temps entre les communes de Cocody et de Marcory, cette è liaison trans-lagunaire de 6,7 km entre le quartier de la Riviera (Cocody) et la commune de Marcory, le pont HKB présente une forte nécessité économique.

Les travaux et l’ouvrage opérés conformément aux standards de sécurité impose le respect de l’environnement.

Une étude d’impact a été réalisée et validée par l’agence Ecosite avant la réalisation des travaux. Elle montre que par son action de di fluidification de la circulation, le pont contribue à un gain de temps (18 millions d’heures par an épargnées dans les bouchons ; réduction d’émission de 90.000 tonnes par an de CO2 dans l’atmosphère).

Source: www.rti.ci

Commentaires