Pour les fêtes de fin d’année, Alassane Ouattara offre gratuitement la circulation sur le Pont HKB

La circulation sur le Pont Henri Konan Bédié sera offerte gratuitement aux populations du 16 décembre au 2 Janvier prochain avant l’entrée en vigueur du péage.

Dans un entretien à APA, le ministre des infrastructures économiques, Patrick Achi a annoncé, lundi, en marge d’un Forum sur « le Pont Henri Konan Bédié comme modèle réussi de Partenariat public privé », que le «prix du péage» de ce Pont qui sera inauguré mardi après-midi, «fait encore l’objet de discussions entre les bailleurs de fonds et l’Etat».

«Il faut faire un compromis intelligent entre un montant qui va permettre de couvrir les investissements puisque quand on fait appelle au privé qu’on mobilise les ressources ça veut dire que le public, l’Etat n’a pas suffisamment de ressources. Il emprunte auprès des banques à travers ce projet», a expliqué M. Achi.

« Le taux d’accessibilité doit être quelque chose que les gens pussent payer. Donc c’est un débat entre les acteurs du projet et l’Etat pour arriver à un compromis qui normalement sera annoncé après l’inauguration aux populations dès le 2 janvier lorsque le Pont sera ouvert à la circulation payante », a poursuivi le ministre des infrastructures économiques.

« Il (le Pont Henri Konan Bédié) sera ouvert mais pas encore payant durant les périodes de fête. Le Président de la République a estimé que c’était son cadeau de Noël comme il l’avait dit », a conclu Patrick Achi.

Le pont Henri Konan Bédié qui relie Marcory (sud) à Cocody (Est) long de 6,2km dont 2,1km vers le Bd Valéry Giscard d’Estaing (Marcory), 1,5 km de viaduc et 2,6 km vers le Bd Mitterrand (Cocody), est une révolution pour la circulation à Abidjan pouvant être traversé par 100.000 véhicules par jour.

En empruntant le pont HKB, le conducteur parcourt 10km en moins et gagne 30 minutes par rapport à l’ancien itinéraire, avec une diminution de 90.000 tonnes d’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère.

Le pont HKB constitue le plus important projet d’infrastructure privé en Côte d’Ivoire depuis plus d’une décennie. En tant que chef de file des prêteurs, la BAD a négocié et coordonné la participation d’autres institutions financières et de banques de développement.

Source: Abidjan.net

Commentaires