Abidjan: les pompiers désormais indésirables en cas de sinistres?

En l’espace d’une semaine, des équipes d’intervention du Groupement des sapeurs-pompiers (GSPM) ont été victimes à deux reprises de réactions hostiles de la part de populations auxquelles elles sont censées apporter de l’aide.

Jeudi soir à Abobo-Akeikoi, les pompiers venus intervenir face à un cas d’incendie ont été brutalisés par la foule en colère. Résultat: la carrosserie de deux engins a été endommagée, les vitres et pare-brises éxplosés.

Le dimanche précédent, les sapeurs-pompiers avaient déploré des dégâts causés sur leur matériel roulant par des habitants en furie, sur le lieu d’un incendie à Marcory-Sans fil.

Ces faits reccurents d’incivisme qui visent des agents du service public en Côte d’Ivoire inquiètent les populations et pourraient aboutir à saper le morale des pompiers.

Ces attitudes de violence s’ajoutent à des faits similaires qui débuté contre les agents des forces de sécurité à Soubré, puis à Bloléquin. Elles ont continué rcemment à M’Bahiakro, sans que le gouvernement n’y oppose une véritable réaction vigoureuse.

Du côté des pompiers, l’exaspération commence à monter face à ce qui est qualifié «d’indigence morale et intellectuelle doublée d’incivisme notoire».

Commentaires